Topic 7190709

 

DH//709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-09 16:25:33

© photo - Photo: Alycia Neuwell L'œuvre «Liaisons» de Lecoopter s'est vendue plus de 12 500$ américains sur la plateforme SuperRare.

LIAISONS

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 16:25:33

J’attends l’autobus à la station Rosemont, tard. Je suis avec Éric et les chauffeurs prennent leur pause dehors. Deux ou trois, dont un que j’identifie au sex symbole Jan-Mark Lavigne, se chamaillent et se pourchassent jusqu’au pied d’un grand réservoir. Un a donné une tape sur les fesses à l’autre et je dis à Éric qu’on n’est pas prêts d’embarquer. Ils entrent tout habillés dans le grand étang malgré l’hiver, et où ils restent longtemps à patauger et à fumer comme des ados.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:34:28

Un restaurant apocalyptique très couru, où on saigne des bovins lors de rituels walpurgiques, plusieurs visions d’horreur et d’étêtages. On récolte le sang des bêtes qu’on nous sert en bouillon (mauvais) en guise d’entrée. Miranda est dans un autre coin du restaurant où elle se fait couper les cheveux en boudins rosâtres et épais. Les gens en ma compagnie ne passent pas vraiment de commentaires sur l’horreur des massacres. Je suis seul à m’indigner intérieurement.

À la fin, Miranda, sa mère (figure de mère de Miranda) et moi nous retrouvons seuls à une table, et je dis officiellement, «pour éviter tout malentendu sur mon état d’esprit», que j’ai trouvé cette soirée à la limite du mauvais goût. On applique des bémols à ma réaction.

Plus tard, je marche seul le long d’un sentier après avoir quitté le restaurant. J’ai ramassé des mégots de cigarette (dont un laissé par Damien), à l’intérieur de napkin d’où l’on peut voir aussi des pointes de cure-dents qui dépassent. Un couple me voit. La femme est très agressive et veut m’appréhender, soupçonnant quelque crime que je fais avec ces cure-dents. Je la fuis, terrifié. À une intersection elle me rattrape, et pour acheter la paix, je lui dis que je souffre de gingivite et que ces cure-dents me sont nécessaires dans l’attente d’un rendez-vous chez le dentiste après les fêtes.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:37:11

Cour hybride de la rue d'enfance et de ma rue actuelle. Qu’a-t-on fait de la piscine ? Au lieu, en ces premiers jours d’été, Philippe a organisé un vrai village d’Alice au pays des merveilles, avec sentiers, cabanons colorés et accessoires qui s’harmonisent avec ceux de la cour du voisin. C’est très pittoresque et je me dis que ça va faire changement, ce joli décor. Mais Piotr et la Veuve Amiot me font remarquer qu’on a un grave problème d’inondation et en effet je vois, au fond de la cour, un trou béant où un véritable lac souterrain prend ses droits.

J’annonce que l’été précédent fut pénible dans ma solitude (je décris cet été dans le quartier d'Aamena), et que, dès après le 25 mars, quand j’aurai remis ma sculpture enfin achevée, je me trouverai un endroit, chez Eusebius à Londres probablement, pour aller fuir l’ennui.

La veuve Amiot d’hiver est une amie compatissante et dévouée que j’implore avec amertume. Nous sommes chez elle dans son appartement en train de regarder un film en noir et blanc. Je la supplie de me pardonner le rejet que j’ai infligé à la veuve Amiot d’été, et la superposition de ces deux veuves me trouble au plus haut point.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:41:29

En relisant d'anciens textes (à ne pas confondre avec des "textes anciens"), on se laisse parfois dériver sur des mers désencombrées de leurs souvenirs, et c'est là, bien souvent, que je pars à la conquête des livres effacés de moi, où seul le temps a régné comme un maître solitaire et misanthrope. Je regarde s'écouler des restes de sentiments, décrochés de leur anecdote d'origine, et je me perds longtemps à la seule attente qui revêt un futur possible pour me faire atteindre le but absurde de ce pourquoi j'étais venu sur cette terre. L'histoire est inachevée quand elle commence, le restera quand elle finira.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17-44:15

Do est un bel homme influent qui reçoit plein de monde et j’y suis invité en tant qu’ami soit de Jack Fordave, ou de Mart Sei, ou d’autres personnes qui s’y trouvent. Sa maison est labyrinthique, où je me repère assez bien – Do a des disques de musiciens racontés aux enfants, et je lui en vole un pour le plaisir de faire un larcin. Enchanté par ce larcin devenu liaison entre nous, celui-ci devient le crime dont je dois effacer les traces, et tout prend de l’ampleur – je ne veux même pas laisser mes papiers chiffonnés alors je traîne avec moi mes ordures dans un sac… Plusieurs fois je réitère à Mart Sei, pas encore déconnecté de la réalité, que l’eau dynamisée peut le sauver de son asthme et je planifie des rencontres futures avec lui chez un thaumaturge. Je suis très émotif sur ce sujet et je pleure beaucoup, sans retenue, même devant les gens, amis ou étrangers, en villégiature chez ce fameux Do.

Do m’aime beaucoup, je le sens. Sur la véranda où nous sommes tous installés dans des chaises longues au soleil, il fait un dessin de style caricature me représentant, ou je suis très beau, mais où mes yeux sont affublés de grosses lunettes noires d’un côté, et de larmes de l’autre. (La comparaison avec un ancien amant qui pleurait en public est criante.)

Le départ est très compliqué, je veux m’extirper de cette maison sans y laisser mes traces. C'en est devenu une véritable obsession.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:52:46

J'ai ma Honda. J'ai aussi mon portable. Je vais travailler sur un toit. Ma Honda est stationnée à côté de la Sun Life. Mais rien d'autre autour. La Sun Life est très impressionnante en hauteur. J'ai peur d'y voir tomber le corps de quelqu'un. Mais personne ne tombe.

Li Pemg est dans le contexte. Il y a aussi Régis, un cousin pour qui je dois faire un gâteau, Grégoire, et quelques autres.

Arek dit que ce gâteau aura coûté cher parce que dans les faits il aura fallu s'y reprendre par deux fois pour le réaliser.

Mes billets de loto font rêver famille et cousins.

Je dois interrompre mes activités dans le Marais pour mon rendez-vous hebdomadaire avec un amant hindou. Ça me tente plus ou moins, mais je m'y rends par devoir.

Le soir, représentation d'opéra (Verdi / Shakespeare) alentour de l'Université de Montréal. J'ai stationné ma Honda assez loin. Les autos de Yasmine et de Belle sont plus près, en fait sur le terrain de Yasmine. Celle-ci me demande de sortir de longs 2 x 4 de bois pour y mettre leurs autos sans encourir de ticket. Yasmine ou Belle est vêtue d'une robe rouge écarlate. L'opéra commence. Faux départ. Yannick Nézet Séguin, ou un ami, dirige.

Mon éditeur est dans le décor. Une question m'obnubile: je voudrais la réponse et je n'ose trop la poser compte tenu de l'importance de cette première. Quelqu'un demande: quand les Fleurs du Bien ont-elles été créées? Anne Meetz répond: 21 février 1968.

Ma question: le cycle des rois, en parlant de Shakespeare, fait-il allusion aux Chroniques ou admet-il les pièces où il y a des rois comme Hamlet et King Lear?

À propos je voulais vous informer que la nouvelle série Danger pour Ken est disponible sur MD (UndergrMkt)). Chaque jour de la semaine jusqu'au 31.

Topic 7190709

 

DH//709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-09 16:25:33

© photo - Photo: Alycia Neuwell L'œuvre «Liaisons» de Lecoopter s'est vendue plus de 12 500$ américains sur la plateforme SuperRare.

LIAISONS

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 16:25:33

J’attends l’autobus à la station Rosemont, tard. Je suis avec Éric et les chauffeurs prennent leur pause dehors. Deux ou trois, dont un que j’identifie au sex symbole Jan-Mark Lavigne, se chamaillent et se pourchassent jusqu’au pied d’un grand réservoir. Un a donné une tape sur les fesses à l’autre et je dis à Éric qu’on n’est pas prêts d’embarquer. Ils entrent tout habillés dans le grand étang malgré l’hiver, et où ils restent longtemps à patauger et à fumer comme des ados.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:34:28

Un restaurant apocalyptique très couru, où on saigne des bovins lors de rituels walpurgiques, plusieurs visions d’horreur et d’étêtages. On récolte le sang des bêtes qu’on nous sert en bouillon (mauvais) en guise d’entrée. Miranda est dans un autre coin du restaurant où elle se fait couper les cheveux en boudins rosâtres et épais. Les gens en ma compagnie ne passent pas vraiment de commentaires sur l’horreur des massacres. Je suis seul à m’indigner intérieurement.

À la fin, Miranda, sa mère (figure de mère de Miranda) et moi nous retrouvons seuls à une table, et je dis officiellement, «pour éviter tout malentendu sur mon état d’esprit», que j’ai trouvé cette soirée à la limite du mauvais goût. On applique des bémols à ma réaction.

Plus tard, je marche seul le long d’un sentier après avoir quitté le restaurant. J’ai ramassé des mégots de cigarette (dont un laissé par Damien), à l’intérieur de napkin d’où l’on peut voir aussi des pointes de cure-dents qui dépassent. Un couple me voit. La femme est très agressive et veut m’appréhender, soupçonnant quelque crime que je fais avec ces cure-dents. Je la fuis, terrifié. À une intersection elle me rattrape, et pour acheter la paix, je lui dis que je souffre de gingivite et que ces cure-dents me sont nécessaires dans l’attente d’un rendez-vous chez le dentiste après les fêtes.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:37:11

Cour hybride de la rue d'enfance et de ma rue actuelle. Qu’a-t-on fait de la piscine ? Au lieu, en ces premiers jours d’été, Philippe a organisé un vrai village d’Alice au pays des merveilles, avec sentiers, cabanons colorés et accessoires qui s’harmonisent avec ceux de la cour du voisin. C’est très pittoresque et je me dis que ça va faire changement, ce joli décor. Mais Piotr et la Veuve Amiot me font remarquer qu’on a un grave problème d’inondation et en effet je vois, au fond de la cour, un trou béant où un véritable lac souterrain prend ses droits.

J’annonce que l’été précédent fut pénible dans ma solitude (je décris cet été dans le quartier d'Aamena), et que, dès après le 25 mars, quand j’aurai remis ma sculpture enfin achevée, je me trouverai un endroit, chez Eusebius à Londres probablement, pour aller fuir l’ennui.

La veuve Amiot d’hiver est une amie compatissante et dévouée que j’implore avec amertume. Nous sommes chez elle dans son appartement en train de regarder un film en noir et blanc. Je la supplie de me pardonner le rejet que j’ai infligé à la veuve Amiot d’été, et la superposition de ces deux veuves me trouble au plus haut point.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:37:11

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:41:29

En relisant d'anciens textes (à ne pas confondre avec des "textes anciens"), on se laisse parfois dériver sur des mers désencombrées de leurs souvenirs, et c'est là, bien souvent, que je pars à la conquête des livres effacés de moi, où seul le temps a régné comme un maître solitaire et misanthrope. Je regarde s'écouler des restes de sentiments, décrochés de leur anecdote d'origine, et je me perds longtemps à la seule attente qui revêt un futur possible pour me faire atteindre le but absurde de ce pourquoi j'étais venu sur cette terre. L'histoire est inachevée quand elle commence, le restera quand elle finira.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17-44:15

Do est un bel homme influent qui reçoit plein de monde et j’y suis invité en tant qu’ami soit de Jack Fordave, ou de Mart Sei, ou d’autres personnes qui s’y trouvent. Sa maison est labyrinthique, où je me repère assez bien – Do a des disques de musiciens racontés aux enfants, et je lui en vole un pour le plaisir de faire un larcin. Enchanté par ce larcin devenu liaison entre nous, celui-ci devient le crime dont je dois effacer les traces, et tout prend de l’ampleur – je ne veux même pas laisser mes papiers chiffonnés alors je traîne avec moi mes ordures dans un sac… Plusieurs fois je réitère à Mart Sei, pas encore déconnecté de la réalité, que l’eau dynamisée peut le sauver de son asthme et je planifie des rencontres futures avec lui chez un thaumaturge. Je suis très émotif sur ce sujet et je pleure beaucoup, sans retenue, même devant les gens, amis ou étrangers, en villégiature chez ce fameux Do.

Do m’aime beaucoup, je le sens. Sur la véranda où nous sommes tous installés dans des chaises longues au soleil, il fait un dessin de style caricature me représentant, ou je suis très beau, mais où mes yeux sont affublés de grosses lunettes noires d’un côté, et de larmes de l’autre. (La comparaison avec un ancien amant qui pleurait en public est criante.)

Le départ est très compliqué, je veux m’extirper de cette maison sans y laisser mes traces. C'en est devenu une véritable obsession.

709 Re://T7190 [Adam/JJJO/Maks/Hetc/YveS/JanL - Liaisons] post. 21-03-11 17:52:46

J'ai ma Honda. J'ai aussi mon portable. Je vais travailler sur un toit. Ma Honda est stationnée à côté de la Sun Life. Mais rien d'autre autour. La Sun Life est très impressionnante en hauteur. J'ai peur d'y voir tomber le corps de quelqu'un. Mais personne ne tombe.

Li Pemg est dans le contexte. Il y a aussi Régis, un cousin pour qui je dois faire un gâteau, Grégoire, et quelques autres.

Arek dit que ce gâteau aura coûté cher parce que dans les faits il aura fallu s'y reprendre par deux fois pour le réaliser.

Mes billets de loto font rêver famille et cousins.

Je dois interrompre mes activités dans le Marais pour mon rendez-vous hebdomadaire avec un amant hindou. Ça me tente plus ou moins, mais je m'y rends par devoir.

Le soir, représentation d'opéra (Verdi / Shakespeare) alentour de l'Université de Montréal. J'ai stationné ma Honda assez loin. Les autos de Yasmine et de Belle sont plus près, en fait sur le terrain de Yasmine. Celle-ci me demande de sortir de longs 2 x 4 de bois pour y mettre leurs autos sans encourir de ticket. Yasmine ou Belle est vêtue d'une robe rouge écarlate. L'opéra commence. Faux départ. Yannick Nézet Séguin, ou un ami, dirige.

Mon éditeur est dans le décor. Une question m'obnubile: je voudrais la réponse et je n'ose trop la poser compte tenu de l'importance de cette première. Quelqu'un demande: quand les Fleurs du Bien ont-elles été créées? Anne Meetz répond: 21 février 1968.

Ma question: le cycle des rois, en parlant de Shakespeare, fait-il allusion aux Chroniques ou admet-il les pièces où il y a des rois comme Hamlet et King Lear?

À propos je voulais vous informer que la nouvelle série Danger pour Ken est disponible sur MD (UndergrMkt)). Chaque jour de la semaine jusqu'au 31.