Topic 7190549

DH//549 Re://T7190 [Dres/Hami/Gosp/Twit/DongS/Unim/Chaa - Carpe Diem] post. 19-07-24 17:33:28

 

© photo Bae Dong - Montage Digital

 

Série Noire - Carpe Diem

549 Re://T7190 [Dres/Hami/Gosp/Twit/DongS/Unim/Chaa - Carpe Diem] post. 19-07-24 17:33:28

"Vous allez y laisser votre peau peut-être." C'est ce que nous a dit le Grec au restaurant quand nous lui avons demandé le chemin du motel le plus miteux de cette banlieue sourde au reste du monde. Les lampadaires ne sont que des poteaux. Un ampoule au sommet, brûlée une fois sur deux. Les néons de la façade bruissent de jour. Le ciment de l'entrée montre ses âges en ses différentes couches d'epoxy. Les pas transportant la pluie ont détérioré les paillassons. Partout où nous marchons, le temps s'offre, c'est une fixation: un tableau, un eunuque à l'esclave qui vaut moins cher que le cadre. J'aime le revêtement d'aluminium de la marche qui sépare le parking de la chambre: il y a un duel entre l'ordure et le soleil. "Pour tout l'or du monde, je ne mettrais jamais les pieds dans cet hôtel." La peur du vide est partout. Le silence inquiète, la solitude aussi. Dès que l'homme apparaît à la réception, l'odeur du vide accompagne l'ensemble de ce qui s'offre au champ immédiat: imitation de bois, arborite à la surface usée mais aseptisée, machine antique à enregistrer le numéro de la carte. Ce que je me propose ici est à la fois simple et nouveau. Une plongée, toujours, dans l'inconnu. L'inconnu, peut-être le farniente, peut-être l'échafaudage d'un plan qui peut changer des vies. Où suis-je. Nulle part? Un être d'une qualité exceptionnelle vient d'entrer dans ma chambre avec un complet de soie et un canif. Une seconde et le voilà en train de passer ses mains sous le robinet. Attend que je vienne voir. Nous allons peut-être recréer l'univers en regardant couler l'eau du bain.

549 Re://T7190 [Dres/Hami/Gosp/Twit/DongS/Unim/Chaa - Carpe Diem] post. 19-07-24 17:37:52

"On ne vit qu'une seule fois? Alors raison de plus pour ne pas écourter ton existence, et si tu te fous de ce que je te dis adieu mon pote!" Ceci est le dernier avertissement de Jules. Et bien dans mon livre à moi ceci est le dernier jour de ma vie, donc j'en profite pour jouir. On ne dira pas de moi que j'étais un saint, je suis son contraire. Ici anyway on y meurt de toutes les façons: par la main d'un bandit, par l'écoulement sanguin d'une queue au cours des fellations ordinaires, (mais certaines font des cadeaux à notre mémoire). On peut y laisser sa peau pour le simple plaisir de l'abandonner par terre, comme on peut se débarrasser en faisant par exprès de ce qui nous permet de survivre parce qu'on est tannés de surnager. Je lui ai répondu: "Si je reviens jamais de cet hôtel, dis-toi que tu aurais eu à la fois tort et raison: tort de penser que j'allais jouer un rôle dans une série noire, mais raison de dire que j'allais accomplir un geste final." Final, vois-le comme une sortie en gravelle d'une autoroute que tu décrisses à cause des travaux et là tu vas te ramasser dans un dépotoir. "Tu es sérieux? Vraiment?" Il est "chouette" comme ils disent avec son petit côté blagueur à la française où on comprenait plutôt: "Je t'envie, mon pote. J'aimerais avoir autant de  courage que toi mais ma copine serait bloffée d'apprendre ça!". Bloffée. De bluff? Je lui fais remarquer qu'ils sont si addict de l'anglais qu'ils utilisent même des mots ne sachant même pas qu'est-ce qu'ils veulent dire. Mais bref. C'est donc avec lui que je vais me remplir la yeule avec le beaujolais du je m'en fiche. Il y aura des conséquences. Tant que ça reste aussi vague, ces conséquences deviennent un incitatif supplémentaire à l'idée de faire un crime, violation à la loi, à mon pote, à ses guts, oh scusez ses parties intimes. Tu gages-tu qu'au moment de l'achat, sans surplus pour une garantie, j'arrête de le traiter comme un jouet et j'en fais mon chummy, bon peut-être pas non plus, mais je dirais pas non.

549 Re://T7190 [Dres/Hami/Gosp/Twit/DongS/Unim/Chaa - Carpe Diem] post. 19-07-24 17:41:08

J'ai dit à Marc: "De toute façon j'ai suffisamment la foi. Je dis mes prières le matin et le soir, si elles montent vers des divinités orientales je dis au chef catholique qu'il leur donne la permission de m'exaucer. Advienne que pourra, l'impensable, même." Marc est jamais pris au dépourvu devant des situations périlleuses. Un apôtre de la survie. Mais cet endroit lui fait peur. C'est grâce à lui que je crois en Dieu, or il n'a jamais réussi à me persuader de l'existence du diable. (Mis à part le fait que le diable dans toute sa nudité c'est lui, l'homme qui garde ses sous-vêtements blancs quand il prend du soleil sur le ponton qui boit l'eau du lac Taureau.) Sexualité voilée d'un temple sous l'œil de Saint-Michel. On dit pirogue ou pagode? Regarde: j'y vais pour le plaisir d'avoir du temps à perdre. Après tant d'années, j'ai oublié le sens de ce que ça veut dire. Entendre de la bouche d'un préposé à la réception: "Vous avez trois heures à attendre." Trois heures à perdre!!! Comme ces heures vont passer vite! Trop vite. J'ai réservé pour deux semaines. Deux mille trois cents heures à perdre! Je vais en savourer chaque minute!

549 Re://T7190 [Dres/Hami/Gosp/Twit/DongS/Unim/Chaa - Carpe Diem] post. 19-07-24 17:44:50

Il se peut également, comme ça t'es sûrement arrivé Xavier, que la perte soit purement accidentelle. Exemple tu passes devant le lieu, ton compagnon de voiture, celui qui est pieds nus parce qu'il a envie de se sonder lui-même dans un fantasme qui t'appartient, passe une remarque à l'effet que cet hôtel où on peut louer une chambre au mois, à la semaine, ou à l'heure a une réputation funeste, c'est-à-dire qui donne la mort. Tu connais le mot funeste car tu l'as lu au secondaire dans un cours de littérature. Mais tu entends curieusement que cet hôtel mi homme mi dieu car il a aussi des allures de motel peut se louer au mois ou à la semaine ou à l'heure comme tel je cite: au moi, où on se démène, tout à l'heure. Vous n'êtes pas si tôt rendus dans le lieu funeste que Koios se lance dans la philosophie de l'extase en gardant un vocabulaire théorique, mais qu'il est en train de dévorer littéralement tes pieds. Chaleur au moi. Nous ne sommes ici que pour une visite de locaux en vue de notre prochain film et c'est le film en entier qu'on découvre, dans des draps où des insectes ont laissé des miettes de nourriture et de sperme qui appartient à autrui. Koios le plus sérieux des philosophes est en nage. Il a trouvé. Il peut mourir à présent.

549 Re://T7190 [Dres/Hami/Gosp/Twit/DongS/Unim/Chaa - Carpe Diem] post. 19-07-24 17:46:52

De vraies heures, entières, stables, comme les sables dans un long désert. On peut s'y étendre, malgré les avertissements. Les heures peuvet nous tuer. Si une seule d'entre elles est capable de le faire, imaginez quand elles sont plusieurs à déferler sur nous. L'air est rempli d'elles, sans écho, sans surveillance: je me livre. Une femme respire enfin. J'aime à la sentir douloureusement sereine dans mon corps armé de muscle, de testicules et d'hormones volatiles. Koios entrera dans la pièce en faisant semblant de ne pas me voir, un exploit en soi puisqu'il y a la porte, le lit et la douche contenus dans la même séquence, et je suis au centre de tout cela, attendant Koios qui me voit tout faire tout occupé que je sois à strictement ne rien faire. Cette heure est notre heure. Dédoublons-les puisque l'un et l'autre avons manifesté l'envie de les pasrtager. Favorisons l'été. Entrons dans son aquarium. Devenons ses algues, laissons-les étrangler nos peaux. Mourons ensemble si la chimie se présente. Donnons raison à ceux qui frémissent à l'idée d'entrer ici, pour ces joies qu'ils redoutent,

549 Re://T7190 [Dres/Hami/Gosp/Twit/DongS/Unim/Chaa - Carpe Diem] post. 19-07-24 17:48:36

Ce que nous cherchons nous trouve. J'étais un homme qui s'est égaré sur une autoroute de l'autre côté de cette planète. Je cherchais un lieu de torture mais je ne pouvais pas le trouver. Après, un sage m'a dit: va à l'endroit que tu veux, mais n'entre jamais dans cet hôtel, même si tu connais l'heure de la fin, et que c'est dans les 5 minutes qui suivent. Lui sage? Pour moi, il n'y a pas. Vivre ce jour comme si c'était le dernier jour n'est pas un plaisir mais une prudence. De plus, si nous lui disons de mourir ici et dans les 5 minutes qui suivent, je ne connais pas quelqu'un qui a le cœur à la joie. Je préférerai peut-être ne pas suivre les conseils de cette personne et je suis conscient du plaisir intime de cet hôtel qui apparaît sur la route. C’est le chemin de la transformation à cette époque. Maintenant, quand je rentre, un homme me dit: allez, salope, et fais ce que je te dis de faire. Son doigt levé de son poing indique l'obéissance. Il m'a appris pendant plusieurs heures. C'est la première fois que quelqu'un manifeste un intérêt et m'offre de l'apprentissage. Je me libère de la tristesse. La douleur que je reçois avec le muscle et la chair de l'homme chasse la mélancolie. Je suis en vie. Ma vie m'est ouverte.

549 Re://T7190 [Dres/Hami/Gosp/Twit/DongS/Unim/Chaa - Carpe Diem] post. 19-07-24 17:51:09

Je sais pourquoi la masse me met en garde contre une heure de pure perte à cet hôtel. Ce n'est pas parce que son apparence est miteuse. Ce n'est pas parce que souvent les hommes entrent là avec la vie et en ressortent les pieds devant, sans vie. Cet hôtel n'est pas un preneur de vie. Je sais pourquoi on ne veut pas que j'y aille: c'est parce que l'homme que j'ai le plus désiré quand j'étais en Andalousie s'y trouve. C'est parce que le sauveteur d'Aleksy dans les eaux d'un lac polonais passe par là plusieurs fois par semaine. C'est parce qu'Aleksy lui-même vient y baiser ses fétiches. Parce que la joie règne dans les cœurs de Kuny, même si Kuny fait des crises debout au milieu de la chambre en réclamant qu'on le touche. Les démons des autres et les miens sont dans chaque chambre de cet hôtel. On ne peut pas se faufiler parmi eux sans qu'ils nous collent après comme dans le métro un matin d'hiver, quand on se dit que si tous ces gens n'avaient pas de vêtements tout le monde serait emboîté les uns dans les autres, nous nous rentrerions dedans, un sur deux hurlerait, ici c'est pareil, ils sont une multitude dans les chambres, dans les corridors, dans les cuisines, dans les saunas. Pourtant, l'hôtel n'affiche toujours pas complet.

 

 

Mise à jour

 

A-Z

 

Profils